Kechun Zhang

Chine
Kechun Zhang © DR

Kechun Zhang est né en 1980 à Chengdu, capitale de la province chinoise du Sichuan. Il s’intéresse à l’art depuis l’enfance et s’est découvert une passion pour la photographie au collège. Il a été designer avant de devenir photographe, et poursuit désormais une démarche artistique.

Commissaire : Bohnchang Koo

www.zhangkechun.com
Série

The Yellow River

Photoquai 2013


Traversant la Chine d’ouest en est, le fleuve Jaune (Huang He) est après le Yangzi Jiang, le deuxième plus long cours d’eau du pays. Les Chinois le surnomment « le fleuve mère » ou « le berceau de la civilisation chinoise ». 

Au cours de ces dernières années, Kechun Zhang a arpenté à plusieurs reprises les rives du fleuve Jaune. Il lui a même dédié un poème. S’attachant à regarder le paysage tel qu’il est, il l’a laissé respirer à travers l’objectif de son appareil photo Linhof grand format. S’il réussit à capter l’indolence voire l’immobilité du fleuve à ses heures calmes, il se sent également en empathie avec ses crues dévastatrices, qui contribuent à accélérer le changement radical du pays. A travers ses photos, le fleuve Jaune révèle son côté sombre, dans une Chine en plein développement. L’étrangeté de ses mises en scène contraste avec le paysage ambiant et sous la poésie des images affleure une accablante réalité. Au milieu d’une nature à ce point surdimensionnée, les hommes paraissent minuscules. Kechun Zhang espère cependant que la nature et les hommes s’efforceront ensemble de préserver le fleuve. Cette série illustre également la dérive de notre société matérialiste qui pousse à consommer, encore et encore. Mais posséder toujours plus nous conduit-il vers le bonheur ?

2010-2012