Ali Nadjian & Ramyar Manouchehrzadeh

Iran
Ali Nadjian & Ramyar Manouchehrzadeh

Ali Nadjian (né en 1976) et Ramyar Manouchehrzadeh (né en 1980) ont fréquenté le même cours de photographie de l’université de Téhéran (Iran). Ils travaillent ensemble depuis qu’ils ont fondé, en 2006, le studio Aco, actif à la fois à Téhéran et à Copenhague (Danemark) – où vit Ali Nadjian. Auteurs de commandes pour la publicité, l’architecture et l’environnement, Ali Nadjian & Ramyar Manouchehrzadeh mènent de front une réflexion artistique sur leur pays natal, confronté depuis trente-cinq ans à de profonds bouleversements politiques et sociétaux. Ils font partie des artistes sélectionnés pour « Génération brûlée », exposition qui, après Londres (Royaume-Uni) en 2014, a été présentée cette année à Calgary (Canada).

Commissaire : Michket Krifa

http://www.silkroadartgallery.com/?ali-and-ramyar
Série

We live in a paradoxical society

Photoquai 2015

Depuis l'avènement de la République islamique, en 1979, espace privé et espace public constituent en Iran deux mondes bien distincts. Si à la maison, on peut penser, s’habiller et agir comme on l’entend, dans les rues, où patrouille la police religieuse, l’autocensure est de mise. Confrontée à une telle dualité, la classe moyenne – probablement la catégorie sociale la plus chamboulée par le changement de régime – s’est d’abord sentie déconsidérée, puis complètement isolée. C’est cette dualité que Ali Nadjian & Ramyar Manouchehrzadeh veulent révéler à travers leurs images, conçues comme des mises en scène : éclairés par des projecteurs de théâtre, des comédiens interprètent des situations vécues par les Iraniens dont Ali Nadjian & Ramyar Manouchehrzadeh ont recueilli les témoignages. Les scènes sont photographiées au moyen d’un appareil argentique, les diapositives ensuite numérisées dans un scan à tambour – la Rolls des scans – puis imprimées numériquement. C’est donc un procédé parfaitement artificiel qui rend le plus justement compte de la réalité de la vie quotidienne des Iraniens. Un paradoxe, comme l’illustre également le titre de la série.

2010

vidéo

Interview Ali Nadjian & Ramyar Manourchehrzadeh