Raphaela Rosella

Australie
Raphaela Rosella

Raphaela Rosella est née en 1988 et a grandi à Nimbin, dans l’État de la Nouvelle-Galles du Sud (Australie). Diplômée de photographie au Queensland College of Art en 2012, elle s’est ensuite investie dans le champ social, notamment au sein de Beyond Empathy, une association qui, via les pratiques artistiques, vient en aide aux personnes en situation de précarité.
Membre du comité de rédaction à The Australian Photojournalist, un magazine engagé, et intervenante au Queensland College of Art, elle vit à Brisbane. Raphaela Rosella était inconnue internationalement jusqu’à ce que le jury du World Press Photo lui décerne, en février 2015, le premier prix de la catégorie « Portraits ».

http://www.raphaelarosella.com/
Série

We met a little bit early but I get to love your longer

Photoquai 2015

« Avec deux parents artistes, j’ai toujours voulu être photographe. Ayant commencé, au lycée, à documenter mon environnement, j’ai vite compris qu’un récit en images pouvait servir de catalyseur. En outre, j’ai grandi au sein d’une petite communauté alternative exposée à la pauvreté, à la violence et aux addictions, aussi suis-je particulièrement sensible au sort des jeunes femmes. Les grossesses précoces étant récurrentes parmi mes amies et ma famille, j’ai suivi ces jeunes femmes qui élèvent seules leurs enfants et j’ai été amenée à témoigner de leurs expériences dans ces trois séries photographiques (2011-2014). Vivre sans amour dans un monde où se sentir chez soi est primordial peut conduire une femme déjà vulnérable à subir l’épreuve supplémentaire de l’isolement. Plutôt que de prendre en compte les complexités et le caractère cyclique des difficultés auxquelles font face ces personnes en situation de précarité, la société préfère les accuser de dévier du seul modèle acceptable, celui de la famille nucléaire. Photographier ces jeunes femmes n’a pas eu pour objectif de les catégoriser en ‟bonne” ou ‟mauvaise” mère, mais plutôt de leur offrir une visibilité, de parler de leurs histoires, leurs choix, leurs réussites et des épreuves qu’elles peuvent traverser. » – Raphaela Rosella

2011