Vous êtes ici :

Photo I'll be gone soon (1)

Pays
South Africa
Photopraphe
Mack Magagane
Nom de la photo
I'll be gone soon (1)

Photo actuelle :

3 / 12

Photo précédente
Photo qui représente I'll be gone soon (1)

© Mack Magagane © musée du quai Branly, Photoquai 2011

Fermer

Mack Magagane

Mack Magagane est né en 1990 à Soweto, en Afrique du Sud. Il s’intéresse très jeune à l’art et au dessin architectural. Après son baccalauréat, obtenu en 2008, il entre au Market Photo Workshop de Johannesburg, l’une des meilleures écoles de photographie d’Afrique, où il poursuit actuellement ses études.

L’œuvre de Mack Magagane s’avère à bien des égards surréaliste, comme le montre sa série Light Hours, qui dépeint Johannesburg de nuit comme une ville déserte que seule la lumière habite.
I’ll Be Gone Soon aborde la question du suicide chez les adolescents, phénomène qui semble difficile à concevoir dans un pays qui a tant lutté pour acquérir la liberté et la démocratie. Comme un roman-photo sans paroles, la série déroule les derniers instants d’un jeune homme en mal de vivre, de la lettre d’adieu au plongeon fatal.
Ce « docu-fiction » reflète parfaitement la volonté de Mack Magagane de s’inscrire dans la photographie d’auteur, à la fois dans un contexte local et dans la culture de son époque. Son approche esthétique est nourrie par les nouveaux médias, la science-fiction, les films d’horreur. Conscient du patrimoine photographique de son pays, il envisage l’image comme le support de l’Histoire, comme la mémoire à travers laquelle subsiste la tragédie de l’apartheid, ainsi que ses résistances. Et il cite volontiers ses compatriotes photographes Bob Gosani, Ernest Cole et David Goldblatt comme les représentants de ce courant.
Parmi les auteurs qui l’inspirent, on peut également mentionner l’Israélien Nadav Kander et l’Américain Gregory Crewdson. Il partage notamment avec ce dernier le même intérêt pour les jeux de lumière et les compositions surréalistes dans lesquelles se déploie l’intensité du fil narratif. L’œuvre de Magagane parvient, malgré la jeunesse de l’auteur, à associer art et documentaire.

Photo suivante