Vous êtes ici :

Photo Plan B (1)

Pays
Chile
Photopraphe
Roberto Candia
Nom de la photo
Plan B (1)

Photo actuelle :

1 / 14

Photo qui représente Plan B (1)

© Roberto Candia © musée du quai Branly, Photoquai 2011

Fermer

Roberto Candia

Roberto Candia est né en 1971 à Puerto Montt, il vit et travaille au Chili. Photojournaliste, il collabore depuis 1991, à différents journaux et magazines. Il rejoint l’agence Associated Press en 1998. Il a été élu photographe chilien de l’année 2010 et primé au concours 2011 de la Photo de l’année (POYi) en Amérique latine.

Entre le 5 Août et le 13 octobre 2010 trente trois mineurs sont restés bloqués au fond de la mine de cuivre de San José. Durant deux mois, jusqu’au sauvetage du groupe, l’attention médiatique n’a cessé de croître, particulièrement après la réception du message qui annonçait la présence des mineurs vivants.
Comme des centaines de ses confrères, Roberto Candia était présent sur le site de San José, dès les premières tentatives menées pour extraire les hommes du puis. On imagine les journées d’attente des familles qui campaient sur place, dans un lieu aussi inhospitalier que le désert d’Atacama.
Avec l’idée de rendre compte de ce moment particulier, le photographe a choisi d’utiliser son téléphone portable pour photographier les menus objets et petits signes qui trahissent l’attente quotidienne, l’anxiété, le temps qui s’étire dans l’incertitude du dénouement.
Pour les sauveteurs, le plan B, qui a réussi pleinement, a été la capsule qui a permis d’extraire les mineurs. Pour le photographe, le plan B a été le téléphone portable, avec une application transformant celui-ci en Instamatic. Les images sont carrées, peu définies, les couleurs altérées.
A travers trente trois images le photographe recompose trente trois fragments prélevés durant l’attente : installations de grue, plate forme d’observation des journalistes, dessins d’enfants, cartes porte-bonheur, lumière du matin, chemins qui se perdent dans le désert.
Grâce à ce plan B, Roberto Candia propose une vision alternative, un récit différent échappant à une iconographie dramatisante. Cette production, en marge de son travail habituel, lui permet de témoigner de façon décalée de cette parenthèse entre l’annonce de l’éboulement et celle de la sortie des mineurs.

Photo suivante