Vous êtes ici :

Photo Working girls (1)

Pays
Ethiopia
Photopraphe
Michael Tsegaye
Nom de la photo
Working girls (1)

Photo actuelle :

1 / 14

Photo qui représente Working girls (1)

© Michael Tsegaye © musée du quai Branly, Photoquai 2011

Fermer

Michael Tsegaye

Né en 1975 en Ethiopie, Michael Tsegaye vit et travaille à Addis-Abeba. Diplômé en 2002 de l’École des beaux-arts et de design de l’Université d’Addis-Abeba, il est contraint de lâcher ses pinceaux après une allergie à la peinture à l’huile. Il se découvre alors une passion pour la photographie, dont il fait son métier et son moyen d’expression privilégié. Son travail se situe à la croisée du documentaire et de la photographie d’auteur, dans une démarche empreinte de poésie.

Si l’Ethiopie a su préserver sa culture et sa langue dans un monde en constante évolution, elle le doit, pense Michael Tsegaye, à la rareté de ses contacts avec l’Occident depuis des siècles. Au risque de la maintenir dans l’instabilité économique, cette attitude lui a permis de conserver une voix qui lui est propre.
Loin du traitement misérabiliste que lui réservent les médias étrangers, Michael Tsegaye regarde son pays de l’intérieur. Il en donne une image nuancée, en saisissant les aspects de la vie au travail, dans les transports, lors des cérémonies religieuses.
Et puis il y a la sphère marginale, le quotidien des plus démunis, fait d’expédients. À travers Working Girls, Michael Tsegaye s’est intéressé aux prostituées. Il les photographie dans le cadre privé du dortoir, révélant des conditions de vie précaires. Le recours au clair-obscur accentue l’impression de solitude qui se dégage du portrait de ces femmes, qui vivent pourtant en collectivité, et rappelle la formation artistique initiale de Michael Tsegaye, très influencé, reconnaît-il, par le sens de la lumière et de la composition des maîtres hollandais, notamment Rembrandt et Vermeer.

Photo suivante