Vous êtes ici :

Photo Faceless (1)

Pays
India
Photopraphe
Mohan Verma
Nom de la photo
Faceless (1)

Photo actuelle :

1 / 10

Photo qui représente Faceless (1)

© Mohan Verma © musée du quai Branly, Photoquai 2011

Fermer

Mohan Verma

Né en 1960 dans l’État de l’Haryana, au nord de l’Inde, Mohan Verma vit et travaille à Delhi. Doté d’un diplôme de photographe en 1978, il devient professionnel en 1980. Travaillant initialement pour la publicité, il s’oriente vers le portrait et met son style glamour au service des studios de quartier, qui affichent ses tirages grand format dans leur vitrine en guise de réclame. Dans les années 1990, il observe que ses clients photographes découpent les visages de ses modèles photographiés pour créer sous Photoshop des corps « prêts-à-porter » : plus besoin d’enfiler les traditionnelles vestes et cravates accrochées au mur du studio, les clients peuvent venir en tee-shirt se faire tirer le portrait, et sont dotés pour l’occasion d’un corps parfait et vêtu d’un impeccable costume-cravate ou d’un somptueux sari. Mohan Verma se lance alors dans la production de ses propres images à corps sans visage – Faceless – qu’il assemble ensuite sur des fonds numériques. Le tout est vendu aux studios sous forme de CD thématiques : costumes à l’occidentale, vêtements indiens traditionnels, saris pour dames, tenues de mariage, etc.

En Inde, ce principe de désolidariser la tête et le corps n’est pas nouveau. Dans l’imagerie religieuse hindou, notamment, où la tradition des avatars multiplie les apparitions de corps composites. La Alkazi Foundation for the Arts, à Delhi, conserve des illustrations du début du XXe siècle sur lesquelles, hormis le visage du sujet, qui est photographié, l’ensemble de la composition – vêtements et décor – est imaginé et peint. Les photomontages de studio de quartier, d’abord réalisés aux ciseaux, n’ont cessé de se multiplier avec le développement de la technologie et des logiciels de traitement d’images du type Photoshop.
Inverse de la photo d’identité, supposée définir l’individu, le principe des photographies Faceless de Mohan Verma en dit long sur l’Inde contemporaine : va-et-vient entre culture indienne et influences occidentales, vêtements traditionnels et dernière mode, poses figées et positions aguicheuses…
À l’image de la société indienne, ces signes identitaires – et les fantasmes qu’ils véhiculent – cohabitent, se marient et s’affrontent.

Photo suivante