Vous êtes ici :

Photo Indonesia uniform (1)

Pays
Indonesia
Photopraphe
Jim Allen Abel
Nom de la photo
Indonesia uniform (1)

Photo actuelle :

1 / 8

Photo qui représente Indonesia uniform (1)

© Jim Allen Abel © musée du quai Branly, Photoquai 2011

Fermer

Jim Allen Abel

Jim Allen Abel est né en 1975 à Ujung Pandang, anciennement Macassar, dans l’île des Célèbes. En 2002, avec des condisciples étudiants à l’Institut indonésien des arts de Yogyakarta, à Java, il fonde le collectif Mes 56, du nom de l’ancienne caserne de l’armée de l’air où ils s’installent. Ses membres entendent bousculer les conventions du genre photographique qui, en Indonésie, réduisent le photographe à un tukang portret tout juste bon à aligner les commandes. Dès 2005, diplôme en poche, Jim dépoussière le portrait académique en suivant les groupes de rock qui tournent à travers l’archipel. Aujourd’hui reconnu dans son pays et à l’étranger, il est également l’animateur du magazine photo en ligne kantorberita.mes56.com.

La série Indonesian Uniform déborde du seul projet de Mes 56, et revêt une dimension politique. Au fil d’autoportraits qui, tous, dissimulent son visage, Jim Allen Abel livre une réflexion sur le pouvoir incarné par les uniformes, omniprésents dans la société indonésienne. Le masque souligne leur propension à gommer l’identité. « Face à un policier, et même si son nom est inscrit sur son uniforme, on s’adresse à “monsieur l’agent”, comme si l’individu n’existait plus », remarque Jim, qui a lui-même créé les masques. Ainsi, dans la photographie « Taekwondo », il moque le culte de la performance des pratiquants en enveloppant son visage de ceintures de couleur.

Ce n’est pas la première fois que Jim recourt à l’autoportrait. En 2003, la série Fuck You, I’m from Makassar le représentait arborant des poses provocatrices, non exemptes de second degré. Un travail inspiré par son installation à Yogyakarta en 1996, au cours de laquelle il avait rencontré des Javanais convaincus que sa ville d’origine était une ville dangereuse. La série témoignait de l’incompréhension entre personnes vivant pourtant dans le même pays. Une exploration de la culture populaire, dans le droit-fil de Mes 56.

Photo suivante